Marie Bout

Comédienne

« Il y a plus dans deux têtes que dans une » José Hamard

Portrait

Marie Bout est née le 2 mai 1972, à Lille.
Elle est comédienne et metteure-en-scène.

Marie Bout aime les objets, les petits et les grands, du petit cheval bleu en plastique au rocher en passant par un bout de ferraille usée. Elle aime beaucoup aussi les images. Elle travaille à l’intuition c’est sans doute pour cela qu’elle est sensible au clown. Le travail de Marie Bout s’articule autour du clown et du théâtre d’objets.

J’aime les hautes énergies que ce soit dans le corps ou la parole. J’aime habiter un espace (que ce soit dehors ou deans), le traverser en long, en large et en travers. J’aime être enrelation directe avec le public, le rearder, le sentir, le toucher, lui parler, jouer avec lui. J’aime aussi chercher le silence, la respiration, le rien faire.

Elle aime investir des lieux insolites et l’espace public pour créer avec le/la spectateur-trice une relation plus intime, plus proche, plus physique, différente.

Elle s’intéresse de plus en plus à la relation du corps dans un espace, comment nous habitons/vivons notre corps et comment celui-ci joue avec un espace, le va et vient entre le dehors-le dedans, le dedans-le dehors.

Son rêve : faire une entrée théâtrale sur un vélo cross.

Sa devise lui a été soufflé par son ami José : « Il y a plus dans deux têtes que dans une »

Parcours

En parallèle de ses études universitaires en section Théâtre à la Sorbonne Nouvelle, Marie Bout travaille au Théâtre de la Marionnette à Paris, devenu aujourd’hui Le Mouffetard – Théâtre des arts de la Marionnette. Puis, elle suit une formation artistique à l’école Le Samovar à Bagnolet.

Elle se forme à la marionnette et au théâtre d’objets auprès de Christian Carrignon (Théâtre de Cuisines), Pierre Blaise (Théâtre sans Toit), Michel Laubu (Cie Turak), Neville Tranter (Stuffed Puppet Theatre) et Bruno Leone. Elle se forme aussi auprès de Roland Shön de Théâtre en Ciel (elle est comédienne dans l’une de ses créations  : Musées Maison). Elle participe au projet Mâche tes mots mis en place par le Tas de Sable – Cie Ches Panses vertes, un projet qui réunit des auteur-rice-s et des marionnettistes.

Elle a participé à des projets portés la Bande à Grimaud, la Compagnie Bakélite et la Compagnie Les Becs verseurs.

La Cie Zusvex

En 2004, Marie Bout crée la Compagnie Zusvex.Depuis bientôt 20 ans, entourée d’artistes complices, je fabrique des spectacles et je mets en place des aventures artistiques, entre autres dans l’espace public.
Depuis la création de la compagnie en 2004, Marie Bout s’est toujours entourée d’artistes dans le cadre de la création de ses spectacles. Depuis de nombreuses années elle travaille de manière étroite et complice avec Sylvain Levey, Fanny Bouffort, Pierre Tual, Achille Grimaud, Maïté Martin.

Avec la Compagnie Zusvex, Marie Bout a un plaisir immense à inviter des artistes autour d’aventures collectives et éphémères, rassembler autour d’un projet commun une équipe aux singularités fortes et variées. Une expérience vécue, par exemple, à travers le projet des Petites Pauses Poétiques, de 2006 à 2015 sur le territoire de Fougères. Une expérience partagée avec des artistes comme Yoann Pencolé, Leslie Evrard, Céline Fuhrer, Anne-Laure Pigache, Anne-Marie Desmariaux, Mathis Bois, Marina La Guennec, Karen Moreau, et tant d’autres.
Depuis 2018, la Compagnie Zusvex développe dans le quartier Maurepas à Rennes (lieu où la compagnie Zusvex est désormais implantée) des projets artistiques.

Irina Dachta

En 2005, dans le cadre du spectacle Elle rit quand on la cuit, Marie Bout crée un personnage qui se situe entre le clown et le bouffon : Irina Dachta.
Depuis bientôt 20 ans, elle joue ce personnage dans des espaces très divers (dehors ou dedans) et s’amuse, en fonction du contexte, à créer avec ce personnage des impromptus ou entresorts, des instantanés visuels, à inventer des visites, à organiser des cérémonies d’accueil. C’est Irina sur mesure.

En 2018, Marie Bout crée avec ce personnage un spectacle de conte et de théâtre d’objets : Irina Dachta.

En mai 2021, elle crée avec Fanny Bouffort, Achille Grimaud et Gildwen Perrono Du baume au coeur, une création pour l’espace public à Pont-Scorff, en partenariat avec le Théâtre Le Strapontin. Du baume au coeur, des instantanés sportifs décalés à la mode Irina Dachta, a été également joué en juillet 2021 dans le quartier Maurepas à Rennes.

Mon travail de comédienne se concentre essentiellement sur mon personnage de Irina Dachta, figure clownesque.

Depuis 2014, elle joue également une petite forme intitulée Pom-Pom Girl.

Aventures artistiques

Marie Bout mène régulièrement des aventures artistiques au long cours avec des femmes, des hommes et des enfants. Ce sont des aventures qui ne situent pas dans du “spectaculaire” mais dans de “l’indicible fort et marquant, de la puissance délicate”. Marie Bout a partagé des temps artistiques avec des jardiniers de la ville de Lorient, avec des membres de la Communauté Emmaüs de Rédéné, avec des détenus de la Prison de Rennes et de Vannes, avec des patient-e-s de l’hôpital Charcot de Caudan, avec des jeunes femmes mères de l’association Essor à Rennes, avec des élèves d’écoles primaires et de collèges.

Pendant une dizaine d’années, Marie Bout a mené au sein du Théâtre du Cercle des ateliers, des stages, des projets insolites et tout azimuts (soirées cabarets, créations chez l’habitant, laboratoires de recherche avec des équipes artistiques amateures ou professionnelles.)

Elle accompagne actuellement Marjorie Blériot de la Compagnie Des gens comme tout le monde sur son projet Tricots et autres petites joies coupables (Sortie de création pour septembre 2023) .

Elle travaille régulièrement avec l’Armada Productions (Association culturelle tournée vers l’éveil artistique des petits et grands). Elle a été regard extérieur sur les spectacles suivants : Okonomiyaki de Mami Chan et Pascal Moreau, Pick’O’Rama de Mamoot, Allô Cosmos de Marc Blanchard. Elle a mis en scène la nouvelle création du groupe Chapi Chapo : Tilt .